fbpx

Aperiri vivendum has in. Eu fabellas deseruisse mea, hinc solum tractatos vim ad, ut quem voluptua nam. Ei graeci oblique perci.

Recent Posts

    Sorry, no posts matched your criteria.

Manger bio pour diminuer le risque de maladie

Manger bio et la diminution des risques de maladies

Les ménages français mangent bio de plus en plus régulièrementEn 2018, le marché du bio a augmenté de plus de 15 % par rapport à 2017. Ces chiffres s’expliquent notamment par les nombreuses informations qui circulent sur les bienfaits de l’alimentation biologique sur notre santé.

Dans cet article, découvrez le lien qu’il existe entre manger bio et la diminution des risques de maladies comme le cancer, les maladies chroniques ou l’obésité.

Manger bio et la diminution du risque de cancer

L’étude a été publiée en octobre 2018. Menée par 4 institutions — l’INRA, l’INSERM, l’Université Paris 13 et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie —, elle démontre une réduction de 25 % du risque de cancer chez les consommateurs réguliers d’aliments biologiques. Bien qu’une seule étude ne puisse pas établir de vérité absolue sur le sujet, celle-ci représente néanmoins une avancée notoire sur les bienfaits du bio et sur la baisse du risque de maladies.

Cette recherche montre deux axes qui pourraient expliquer en quoi manger bio régulièrement diminue considérablement le risque de cancer :

  • manger bio régulièrement diminue considérablement le risque de cancer Les produits chimiques et les pesticides sont limités dans les aliments bio. En effet, manger bio réduirait de presque 80 % l’exposition aux pesticides. Une réglementation rigoureuse encadre l’agriculture biologique. Les taux de produits chimiques autorisés sont strictement contrôlés pour être compatibles avec l’objectif d’une meilleure santé pour tous.
  • En effet, les pourcentages d’antioxydants, d’oméga-3 et de vitamine C, entre autres, sont plus élevés dans les produits bio. Par exemple, le lait issu de l’agriculture biologique présente 50 % d’oméga-3 en plus que le lait traditionnel.

Manger bio régulièrement aurait un impact particulièrement protecteur contre le cancer du sein. Également our les femmes ménopausées et contre le lymphome. Malgré tout, la baisse de risque de 25 % concerne tous les types de cancers.

La Ligue contre le cancer appuie ces analyses en recommandant de limiter le contact avec les pesticides et les produits chimiques. En effet, ces produits ont prouvé la dangerosité sur la santé. Ce qui montre l’intérêt pour les consommateurs de se tourner vers une alimentation biologique.

Manger bio entraînerait une diminution du risque de cancer et serait également un facteur protecteur contre certaines maladies chroniques.

Manger bio et la diminution du risque de maladies chroniques

Le boom des maladies chroniques, ces dernières décennies, pousse les spécialistes à se pencher sur les liens qui peuvent exister entre une alimentation saine et le risque d’apparition de maladies chroniques comme le diabète, les allergies ou les maladies cardio-vasculaires par exemple.

Manger bio diminue les risques de maladies chroniques.Au delà des préconisations sur la consommation de fruits et de légumes en quantité suffisante, de plus en plus d’études portent sur les bienfaits de nouvelles habitudes alimentaires plus saines comme un usage régulier, voire quotidien, du bio par exemple. L’étude BioNutrinet évalue l’impact d’une alimentation biologique sur les maladies chroniques comme le diabète et les maladies cardio-vasculaires. Les premiers résultats attestent que manger bio diminue les risques de maladies chroniques.

Pour renforcer ces propos, une étude néerlandaise sur la consommation alimentaire des enfants a montré qu’une alimentation basée sur des produits issus de l’agriculture biologique réduit substantiellement le risque d’allergies comme celui d’eczéma. Les nutriments que l’on trouve dans les produits laitiers bio comme les oméga-3 ou les vitamines expliqueraient ce résultat.

Ces études prouvent les bienfaits qu’a le bio sur la baisse du risque de cancer et de certaines maladies chroniques. Mais qu’en est-il de la question du surpoids ?

Manger bio et la diminution du risque de surpoids ou d’obésité

 

 Manger bio aurait un impact positif sur la diminution du risque de surpoids ou d’obésitéL’étude BioNutrinet portant sur 62 000 volontaires montre des résultats proches après 3 années de suivi puisqu’elle indique une réduction de 30 % du risque de devenir obèse pour les consommateurs réguliers de produits biologiques. Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont comparé deux cohortes similaires. Autrement dit des personnes avec une alimentation équilibrée comportant beaucoup de fruits et de légumes. La seule différence était le mode de production : bio ou traditionnel. Une des hypothèses avancées est de considérer l’ingestion de pesticides comme un facteur de risque de surpoids ou d’obésité. En effet, les pesticides faciliteraient le stockage des graisses dans l’organisme en jouant le rôle de perturbateur endocrinien.

 

Manger bio aurait un impact positif sur la diminution du risque de surpoids ou d’obésité, alors ne vous en privez pas !

Afin de restreindre l’exposition aux pesticides, le HCS (Haut Conseil de la Santé) préconise la consommation d’aliments bio ou cultivés dans son potager. De plus, il a été démontré que les aliments biologiques comportaient moins de métaux lourds que les produits conventionnels : une raison de plus de manger bio pour réduire le risque de maladies !

Vous aussi vous souhaitez limiter votre exposition aux pesticides, alors optez pour Pickr ! Nous vous proposons la livraison de produits 100% bio aux entreprises parmi un large choix : corbeille de de fruits de saison, en-cas, sucrés ou salés, graines et fruits secs, boissons chaudes, boissons fraîches, directement dans nos corners healthy sur votre lieu de travail.