6 astuces pour lutter contre la surcharge de travail

6 astuces pour lutter contre la surcharge de travail

En France, plus de 3 millions de salariés¹ seraient en risque élevé ce qu’on appelle le « burn-out », le syndrome d’épuisement professionnel. Manque de concentration, perte de mémoire, manque de sommeil, perte de plaisir à aller travailler…autant de symptômes qu’il est nécessaire de prendre en compte pour pouvoir le prévenir correctement.

Mais à quoi peut être dû un « burn out » ?

Un des facteurs non négligeables du burn-out est la surcharge de travail. L’ANACT (l’Agence Nationale de l’Amélioration des Conditions de Travail) la décrit comme « un seuil à partir duquel les risques sur la santé physique et mentale deviennent tangibles ».  Cette surcharge peut engendrer des problèmes tant au niveau de la santé du salarié, que celle de l’entreprise. Quels sont les risques ? 

 

Les risques pour l’entreprise

Le stress représente indéniablement un frein pour la productivité du salarié, donc pour celle de l’entreprise. Des salariés stressés ont tendance à s’absenter plus souvent pour fuir l’environnement néfaste de l’entreprise. De même, le turnover ou la rotation du personnel entraîne une perte de temps et de compétences.

L’ambiance de travail est différente : un climat néfaste s’installe et ne favorise pas les bonnes relations entre employés. Cela peut même aller jusqu’à la dégradation de l’image de l’entreprise : la réputation d’une entreprise est souvent liée à la satisfaction de ses salariés. 

 

Les risques pour votre santé

Une charge anormale de travail aura inévitablement des conséquences concrètes en termes de fatigue et d’aggravation des risques d’arrêt maladie ou d’accident du travail. Voici quelques exemples de risques :

Risques pour la santé

 

Malgré tout, les entreprises ont compris aujourd’hui que le ROI était en faveur d’une prise en charge de la qualité de vie au travail, et que pour optimiser la performance de l’entreprise, il fallait penser au bien-être de ses salariés.

Vous voulez tester votre syndrome d’épuisement professionnel ? http://www.masef.com/scores/burnoutsyndromeechellembi.htm

 

 

Comment éviter cette surcharge de travail ?

Voici quelques astuces à appliquer pour éviter la surcharge de travail et prévenir le burn-out :

       Prenez conscience de cette surcharge de travail.  

Vérifiez-vous vos mails en rentrant chez vous le soir, ou même le weekend ? Pensez-vous à votre boulot au dépit de votre vie personnel ? Êtes-vous dans une situation de stress chronique ? Vous pouvez également vous baser sur des signes physiques (est-ce que j’ai plus souvent mal au dos, à la tête, etc ?) ou psychologiques (est-ce que je suis irrité(e), impatient(e), agacée(e) ?). Il est nécessaire d’identifier son stress pour le traiter correctement par la suite.

 

       Regardez vos mails à heure fixe.

Changer la configuration de votre messagerie et faites-en sorte de ne pas recevoir systématiquement tous vos mails : vous perdez 2 minutes à vous reconcentrer sur la tâche que vous étiez en train d’effectuer ! Résultat : vous gagnez en productivité. Fixez-vous des moments dans la journée où vous regardez tous vos mails.

 

       Priorisez vos tâches.

Focalisez-vous sur l’essentiel en hiérarchisant vos tâches.  Est-elle est importante ? Est-elle urgente ? Vous pouvez utiliser la matrice d’Eisenhower ci-dessous :

Matrice d'Eisenhower

 

       Demander des deadlines sur les tâches à effectuer.

Il n’est pas nécessaire de rendre vos travaux en avance. Pourquoi ? Au vu de votre rapidité, votre supérieur pourrait vous en remettre une couche. Tenez-vous en aux objectifs.

 

       Prenez le temps de faire une pause !

Pour vous, prendre une pause est une perte de temps ? Bien au contraire…Un cerveau bien reposé apporte un gain de productivité. Il est impossible de garder la même performance tout au long de la journée : l’énergie et la concentration sont des ressources limitées. C’est pourquoi il est bénéfique de s’octroyer des pauses pour prendre du recul sur votre travail et reprendre des forces. Vous pouvez par exemple : rejoindre vos collègues dans la salle de pause, prendre une collation (fruits, graines et fruits secs, barres céréales, etc.) pour reprendre des forces, sortir prendre l’air, méditer, etc. Évidemment cette pause doit être courte pour ne pas totalement vous déconnecter de votre travail.

Pause au boulot

       Osez dire non !

Ou n’ayez pas peur de dire : je viendrais vers toi quand j’aurai fini. Vous avez accepté une fois de plus un dossier urgent, et vous n’avez pas réussi à refuser par peur de décevoir, de blesser ou encore de l’autorité qui en résulterait ? Parfois même, la personne que vous avez aidée n’a aucune reconnaissance pour votre travail. Résultat : vous perdez confiance en vous, votre estime de vous, et votre performance baisse. Alors n’ayez pas peur de dire non afin d’optimiser votre productivité. Comment faire ? Listez les différentes tâches à effectuer dans votre journée. A toutes les demandes qui ne vont pas vous faire avancer dans vos tâches, vous dîtes NON (avec diplomatie évidemment !). Vous ne devez pas vous retrouver en surcharge de travail.

 

1 : Allô Docteurs – Le burn out, comment s’en sortir? Émission France 5 « Allô docteurs » du 17/10/17 avec Marie Pezé, psychologue psychanalyste et Bérangère Mullier, témoin.

 

Pour faire une pause conviviale autour d’aliments bio et sains, c’est par ici -> https://boutique.pickr.fr/  ?

 

Cofounder Pickr | Happy Chief Executive Officer