6 astuces pour lutter contre la surcharge de travail

6 astuces pour lutter contre la surcharge de travail

En France, plus de 3 millions de salariĂ©sÂč seraient en risque Ă©levĂ© ce qu’on appelle le « burn-out », le syndrome d’épuisement professionnel. Manque de concentration, perte de mĂ©moire, manque de sommeil, perte de plaisir Ă  aller travailler
autant de symptĂŽmes qu’il est nĂ©cessaire de prendre en compte pour pouvoir le prĂ©venir correctement.

Mais Ă  quoi peut ĂȘtre dĂ» un « burn out » ?

Un des facteurs non nĂ©gligeables du burn-out est la surcharge de travail. L’ANACT (l’Agence Nationale de l’AmĂ©lioration des Conditions de Travail) la dĂ©crit comme « un seuil Ă  partir duquel les risques sur la santĂ© physique et mentale deviennent tangibles ».  Cette surcharge peut engendrer des problĂšmes tant au niveau de la santĂ© du salariĂ©, que celle de l’entreprise. Quels sont les risques ? 

 

Les risques pour l’entreprise

Le stress reprĂ©sente indĂ©niablement un frein pour la productivitĂ© du salariĂ©, donc pour celle de l’entreprise. Des salariĂ©s stressĂ©s ont tendance Ă  s’absenter plus souvent pour fuir l’environnement nĂ©faste de l’entreprise. De mĂȘme, le turnover ou la rotation du personnel entraĂźne une perte de temps et de compĂ©tences.

L’ambiance de travail est diffĂ©rente : un climat nĂ©faste s’installe et ne favorise pas les bonnes relations entre employĂ©s. Cela peut mĂȘme aller jusqu’à la dĂ©gradation de l’image de l’entreprise : la rĂ©putation d’une entreprise est souvent liĂ©e Ă  la satisfaction de ses salariĂ©s. 

 

Les risques pour votre santé

Une charge anormale de travail aura inĂ©vitablement des consĂ©quences concrĂštes en termes de fatigue et d’aggravation des risques d’arrĂȘt maladie ou d’accident du travail. Voici quelques exemples de risques :

Risques pour la santé

 

MalgrĂ© tout, les entreprises ont compris aujourd’hui que le ROI Ă©tait en faveur d’une prise en charge de la qualitĂ© de vie au travail, et que pour optimiser la performance de l’entreprise, il fallait penser au bien-ĂȘtre de ses salariĂ©s.

Vous voulez tester votre syndrome d’épuisement professionnel ? http://www.masef.com/scores/burnoutsyndromeechellembi.htm

 

 

Comment Ă©viter cette surcharge de travail ?

Voici quelques astuces à appliquer pour éviter la surcharge de travail et prévenir le burn-out :

       Prenez conscience de cette surcharge de travail.  

VĂ©rifiez-vous vos mails en rentrant chez vous le soir, ou mĂȘme le weekend ? Pensez-vous Ă  votre boulot au dĂ©pit de votre vie personnel ? Êtes-vous dans une situation de stress chronique ? Vous pouvez Ă©galement vous baser sur des signes physiques (est-ce que j’ai plus souvent mal au dos, Ă  la tĂȘte, etc ?) ou psychologiques (est-ce que je suis irritĂ©(e), impatient(e), agacĂ©e(e) ?). Il est nĂ©cessaire d’identifier son stress pour le traiter correctement par la suite.

 

       Regardez vos mails à heure fixe.

Changer la configuration de votre messagerie et faites-en sorte de ne pas recevoir systĂ©matiquement tous vos mails : vous perdez 2 minutes Ă  vous reconcentrer sur la tĂąche que vous Ă©tiez en train d’effectuer ! RĂ©sultat : vous gagnez en productivitĂ©. Fixez-vous des moments dans la journĂ©e oĂč vous regardez tous vos mails.

 

       Priorisez vos tùches.

Focalisez-vous sur l’essentiel en hiĂ©rarchisant vos tĂąches.  Est-elle est importante ? Est-elle urgente ? Vous pouvez utiliser la matrice d’Eisenhower ci-dessous :

Matrice d'Eisenhower

 

       Demander des deadlines sur les tùches à effectuer.

Il n’est pas nĂ©cessaire de rendre vos travaux en avance. Pourquoi ? Au vu de votre rapiditĂ©, votre supĂ©rieur pourrait vous en remettre une couche. Tenez-vous en aux objectifs.

 

       Prenez le temps de faire une pause !

Pour vous, prendre une pause est une perte de temps ? Bien au contraire
Un cerveau bien reposĂ© apporte un gain de productivitĂ©. Il est impossible de garder la mĂȘme performance tout au long de la journĂ©e : l’énergie et la concentration sont des ressources limitĂ©es. C’est pourquoi il est bĂ©nĂ©fique de s’octroyer des pauses pour prendre du recul sur votre travail et reprendre des forces. Vous pouvez par exemple : rejoindre vos collĂšgues dans la salle de pause, prendre une collation (fruits, graines et fruits secs, barres cĂ©rĂ©ales, etc.) pour reprendre des forces, sortir prendre l’air, mĂ©diter, etc. Évidemment cette pause doit ĂȘtre courte pour ne pas totalement vous dĂ©connecter de votre travail.

Pause au boulot

       Osez dire non !

Ou n’ayez pas peur de dire : je viendrais vers toi quand j’aurai fini. Vous avez acceptĂ© une fois de plus un dossier urgent, et vous n’avez pas rĂ©ussi Ă  refuser par peur de dĂ©cevoir, de blesser ou encore de l’autoritĂ© qui en rĂ©sulterait ? Parfois mĂȘme, la personne que vous avez aidĂ©e n’a aucune reconnaissance pour votre travail. RĂ©sultat : vous perdez confiance en vous, votre estime de vous, et votre performance baisse. Alors n’ayez pas peur de dire non afin d’optimiser votre productivitĂ©. Comment faire ? Listez les diffĂ©rentes tĂąches Ă  effectuer dans votre journĂ©e. A toutes les demandes qui ne vont pas vous faire avancer dans vos tĂąches, vous dĂźtes NON (avec diplomatie Ă©videmment !). Vous ne devez pas vous retrouver en surcharge de travail.

 

1 : AllĂŽ Docteurs – Le burn out, comment s’en sortir? Émission France 5 « AllĂŽ docteurs » du 17/10/17 avec Marie PezĂ©, psychologue psychanalyste et BĂ©rangĂšre Mullier, tĂ©moin.

 

Pour faire une pause conviviale autour d’aliments bio et sains, c’est par ici -> https://boutique.pickr.fr/  🐿

 

Cofounder Pickr | Happy Chief Executive Officer